24 AOÛT

21h

Récital Hildegard Von Bingen

Ensemble Oriscus

Basilique Saint-Sauveur de Rocamadour

Distribution

Ensemble Oriscus
Anne Bertin-Hugault, mezzo-soprano
Colin Heller, citole, guiterne, vièle à archet, vièle à clés
Emmeran Rollin, orgue

Programme

Hildegard von Bingen (1098-1179)
Caritas, antienne
Ave Maris Stella, hymne grégorien, vêpres de l’office de la Vierge*
O aeterne Deus, antienne
O magne Pater, antienne
Rex noster, répons
Ave Maris Stella, hymne grégorien, vêpres de l’office de la Vierge*
Cum erubuerint, antienne
O quam pretiosa, répons
O splendidissima, antienne
O clarissima, répons
Ave Maris Stella, hymne grégorien, vêpres du samedi*
Spiritus Sanctus, antienne
O nobilissima viriditas, répons
O vos angelis, répons
Alleluia, O virga mediatrix

*pièces non composées par Hildegard von Bingen

Durée 1h sans entracte

Biographie


ORISCUS
Oriscus est un tout jeune ensemble de musique ancienne qui rassemble des musiciens issus de la musique sacrée et des musiques traditionnelles. Il s'attache particulièrement à faire découvrir ou redécouvrir des répertoires et des instruments méconnus. Dans les manuscrits, la graphie du neume appelé « oriscus » se rapproche parfois du signe de l’infini, parfois de la stylisation d’un oiseau en plein vol... Il est utilisé pour indiquer une ornementation dont la réalisation précise reste encore à découvrir. Formé de musiciens de divers horizons, l’ensemble Oriscus s’attache à traduire fidèlement la notation de l’époque. Mais il s’engouffre aussi dans tous les espaces d’incertitude et de liberté que celle-ci offre à ses interprètes, à la recherche de l’essence même de cette musique.

 

ANNE BERTIN-HUGAULT
Après des études littéraires, Anne Bertin-Hugault obtient son prix de piano en 2006 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Géry Moutier. Soutenue par le Mécénat Musical Société Générale, elle se perfectionne au Mozarteum de Salzburg (Autriche) auprès de Hans Leygraf et Wolfgang Brunner pour le pianoforte, puis à l’Université de Montréal (Canada) auprès de Jean Saulnier, et enfin auprès d’Anne Queffélec et Jean-Claude Pennetier.

De retour en France, elle se passionne pour la recherche, et étudie plus spécialement les compositeurs contemporains Gyorgy Ligeti et Maurice Ohana au cours de son Master de culture musicale qu’elle obtient en 2010.

Sans délaisser ses récitals en soliste, l’accompagnement et la musique de chambre font partie intégrante de son activité artistique. Elle obtient les Master de ces disciplines au CNSMD de Paris (2011 dans la classe de David Walter, 2016 dans la classe d’Anne Le Bozec). Entre autres nombreux concerts, elle fait régulièrement équipe avec son frère Luc Bertin-Hugault, basse, et avec la soprano Marianne Croux. Elle coopère régulièrement avec l’orchestre des Champs-Elysées (dir. Philippe Herreweghe).

Suite à son diplôme d’études musicales de chant lyrique, elle se spécialise dans le répertoire du chant sacré médiéval, notamment autour de la musique d’Hildegarde de Bingen découverte dès ses premières années d’études supérieures grâce à la chanteuse médiéviste Anne Delafosse. Elle a consacré un enregistrement à cette compositrice sous le label Rocamadour-Musique sacrée. Elle est membre de l’ensemble La Sportelle.

Titulaire du Certificat d’Aptitude, elle enseigne le piano au conservatoire d’Aix-en-Provence et l’accompagnement à l’Institut d’Etudes Supérieures Musicales Europe-Méditerrannée.

 

COLIN HELLER
Colin Heller commence son apprentissage musical à l'âge de cinq ans par le biais des musiques traditionnelles. Après avoir étudié le violon, le piano, l'orgue, la basse continue et l'harmonie, il découvre le violon baroque avec Alice Piérot en 2015 au conservatoire d'Aix-en-Provence. Dans cette même discipline, il est admis en 2018 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, dans la classe d'Odile Édouard.
Baigné dès l'enfance dans un univers musical très large, il s’initie en autodidacte dès l'âge de neuf ans, parallèlement à ses études musicales, à divers instruments comme les mandolines, la nyckelharpa, le hardingfele, la guiterne, la viole d'amour... et acquiert ainsi un solide bagage de musicien multi-instrumentiste.
Admis en 2012 au sein des sessions symphonique et interculturelle de l'Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, il est également membre des Violons du Rigodon, fanfare ménétrière de 12 violonistes jouant le répertoire traditionnel des violoneux du Dauphiné. Sa curiosité et son intérêt pour les multiples facettes de la musique l'ont amené à collaborer avec de nombreux artistes de différents horizons.

Retrouvez Anne Bertin-Hugault sur :