29 mai

20h30

ayonis

LES RENDEZ-VOUS EN SAISONS

AIMER À PERDRE LA RAISON

Ayònis - Enguerrand de Hys, Paul Beynet, Elodie Roudet

Théâtre de l'Usine - St. Céré

En vidéo

Distribution

Enguerrand de Hys, ténor
Élodie Roudet, clarinette
Paul Beynet, piano
Arrangements Alain Brunier, Trio Ayònis
Transitions musicales Improvisations du Trio Ayònis
Mise en espace Édouard Signolet
Scénographie Éric Dumas, Laurianne Scimemi del Francia
Lumières – Régie générale Elisa Millot - Thierry Alexandre

Programme

Barbara, Je ne sais pas dire
Gaetano Donizetti, L’elisir d’amore
Francis Poulenc, Les chemins de l’amour
Ernest Chausson, Chanson perpétuelle
Giuseppe Verdi, La force du destin – Solo instrumental Acte 3
Jacques Brel, Quand on n’a que l’amour
Leonard Bernstein, Maria - West Side Story
Kurt Weill, Je ne t’aime pas
Isabelle Aboulker, Je t’aime
Michel Legrand, La valse des lilas
Jules Massenet, La lettre
Georg Friedrich Haendel, Jules César
Jean Ferrat, Aimer à perdre la raison

Mentions

Une production du Théâtre Impérial de Compiègne
Le trio Ayònis est en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne

Aimer à perdre la raison
Le Fou d'Elsa
Novembre 1936
Grenade
Chapitre : Chants du Medjnoûn
Extrait : La croix pour l'ombre
© 1971 Productions Alleluia-Gérard Meys

Aimer à perdre la raison
Louis Aragon - Jean Ferrat
© 1971 Productions Alleluia-Gérard Meys

Je ne sais pas dire
Paroles et Musique de Barbara
© Editions Metropolitaines

Les chemins de l’amour
Paroles : Jean Anouilh
Musique : Francis Poulenc
© Editions Durand

Quand on n’a que l’amour
Auteur Compositeur : Jacques Brel
© 1956 Universal Music

Publishing Group, Paris et Editions Jacques Brel, Bruxelles
La valse des lilas
Paroles : Eddy Marnay
Musique : Eddie Barclay et Michel Legrand
© S.E.M.I.

ayonis
ayonis
ayonis
ayonis

Biographie Enguerrand de Hys

Enguerrand de Hys commence le chant au Conservatoire de Toulouse. En 2009, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Glenn Chambers. Il participe à de nombreuses master-classes avec Magreet Honig ou Susanna Eken à l’Académie Mozart du Festival d’Aix-en-Provence en 2013.

Enguerrand est nommé Révélation Classique Adami 2014.

Très rapidement, il s’intéresse au répertoire exigeant du Lied et de la Mélodie et travaille ce répertoire auprès du baryton Stefan Genz et des pianistes Susan Manoff, Jeff Cohen ainsi que Ruben Lifschitz à l’Abbaye de Royaumont. Il gagne en 2011 le deuxième prix au Concours International de Mélodie de Toulouse. Dans ce répertoire, il forme un duo avec le pianiste Paul Beynet avec qui il se produit régulièrement en récital. En 2014, ils sont lauréats du Concours International de Lied et Mélodie de Gordes.

Premiers pas sur scène

Il fait ses débuts sur scène en 2007 dans la production des quatre opéras-bouffe de Germaine Tailleferre (mise en scène Mireille Larroche à Toulouse). En 2012, il est le Podestà dans La Finta giardiniera au CNSM, puis Don Ottavio dans Don Giovanni au Théâtre de Bastia (mise en scène Vincent Vittoz, dir. Yann Molénat).

En 2013, il interprète le rôle du Jeune Homme dans l’opéra Reigen de Philippe Boesmans (mise en scène Marguerite Borie, direction Tito Ceccherini).

Il est Pedrillo (en 2014) dans Die Entführung aus dem Serail avec l’Orchestre d’Avignon, Ferrando dans Cosi fan tutte à Calvi et Basilio et Don Curzio dans Le Nozze di Figaro au Théatre de Bastia. Il interprétera le rôle titre dans Mitridate Re di Ponto de Mozart sous la direction de David Reiland, Babylas dans M. Choufleuri d’Offenbach à Charleville-Mézières ainsi que le rôle du Gondolier dans Otello de Rossini au Théâtre des Champs-Elysées et au Festival de Salzbourg avec l’Ensemble Matheus (dir. Jean-Christophe Spinosi, mise-en-scène Moshe Leiser et Patrice Caurier).

La saison dernière il était Ubaldo dans Armida de Haydn avec le Concert de la Loge Olympique (direction Julien Chauvin, mise en scène Mariame Clément), Alessandro dans Il re pastore à Brest avec l’Ensemble Matheus.. Ses rôles se diversifient:

-2ème Prêtre et 1er homme d’arme dans Die Zauberflöte à l’Opéra de St Etienne
-Facio dans Fantasio d'Offenbach
-le Baron de Savigny dans La Jacquerie de Lalo au Festival de Radio France
-le Chevalier Danois et Artémidor dans Armide de Lully au Festival d’Innsbrück
-Arturo dans Lucia di Lammermoor
-Alfred dans La Chauve-Souris à Opéra Grand-Avignon.

Projets actuels

Parmi ses projets, Hippolyte dans Phèdre de Lemoyne (Théâtre de Caen, Théâtre des Bouffes du Nord), le premier Commissaire dans Les Dialogues des Carmélites de Poulenc au Théâtre des Champs Elysées ou encore les rôles de Fritz et du Veilleur de nuit dans la Nonne sanglante de Gounod à l'Opéra Comique.

 Enguerrand de Hys est en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne.

Biographie Elodie Roudet

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en clarinette, musique de chambre et pédagogie, Elodie Roudet exerce les différentes facettes de son métier avec passion.

Après de brillantes études au Conservatoire de Rueil-Malmaison dans la classe de Florent Héau, Elodie se perfectionne auprès d'Alexandre Chabod et Nicolas Baldeyrou et intègre le CNSMD de Paris en 2010. Elle y obtient une Licence dans la classe de Philippe Berrod et un Master dans la classe de Pascal Moragues, avec une mention très bien à l’unanimité et les félicitations du jury. Suite à cette récompense, elle est invitée aux Etats-Unis pour un récital au Clarinetfest.

Passionnée de musique de chambre, elle est membre fondateur des Clarinautes avec la clarinettiste Claire Voisin, et du Duo Onyx avec le pianiste Paul Beynet. Ils font partie d’une des rares formations en sonate à être diplômées du CNSMD (classe de Michel Moragues). En 2015, le Duo Onyx est lauréat du Tremplin de musique de chambre en Rabastinois. Une étroite collaboration se met en place en 2016 avec Enguerrand de Hys. Le Théâtre impérial de Compiègne les nommera d'ailleurs artistes en résidencE.

Elodie Roudet est invitée dans de nombreux festivals en tant que chambriste : Folles Journées au Japon, Festival Musica Nigella, Festival Les Journées Ravel, Festival Jeunes Talents…

Depuis toujours, Elodie voue un attachement particulier à l'orchestre symphonique. Elle collabore avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lorraine, l'Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre d’Auvergne... Élodie joue sous la baguette de personnalités telles que Myung-Whun Chung, Tugan Sokhiev...

Soucieuse de transmettre sa passion pour la musique, Elodie est titulaire du Diplôme d'Etat et enseigne la clarinette au Conservatoire du XIIe arrondissement de Paris.

Lauréate des bourses de la Fondation Meyer et du Mécénat Société Générale.

Biographie Paul Beynet

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en Piano, Accompagnement Vocal et Musique de Chambre, Paul Beynet est depuis son plus jeune âge fasciné par la polyvalence que lui offrent les 88 touches de son instrument. Son expérience scénique l’amène à se produire dans de nombreux festivals tels que Les Journées Ravel de Montfort-L’Amaury, Uzerche, Voi(x)là l’Eté, Un Été à Bourges...

Plongé dans un autre univers qui lui est cher, il est par ailleurs présent en tant que chef de chant / pianiste répétiteur à l’Opéra de Lille (Barbier de Séville, 2013) et au Théâtre du Capitole (Barbier de Séville, 2011 / Clémence de Titus, 2012).
Ceci lui vaut d’être remarqué par le chef d’orchestre David Syrus. Son intérêt pour l’art lyrique et la pédagogie le conduit au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt où il occupe la place de pianiste au sein de la classe de chant d’Anne Constantin.

En 2013, il fonde en partenariat avec la clarinettiste Elodie Roudet le Duo Onyx, lauréat du “Concours “Le Tremplin Musical de Rabastens” (prix du public, édition 2015). D’autre part, avec sa complicité Enguerrand de Hys et Oswald Sallaberger le mène à de nombreux projets musicaux. Paul monte régulièrement sur scène aux côtés de la mezzo-soprano Maria Mirante. Leur duo est notamment invité par les Festivals 1001 Notes, Un Été à Bourges... Depuis peu, il se produit en duo de deux pianos avec le jazzman Edouard Ferlet. En janvier 2016, ils créent ensemble le projet Pentagramme à l’Opéra-Théâtre de Limoges, dans le cadre du Festival 1001 Notes. Ils enregistrent par la suite un album.

Paul Beynet est artiste en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne.