19 - 20 - 22 - 23 AOÛT

21h00

La Sportelle Festival de Rocamadour

FESTIVAL D'ETE / DECOUVERTE DU PATRIMOINE

AVE MARIA

La Sportelle

Rocamadour, Autoire, Loubressac, Carennac

La Sportelle au Théâtre de l'Usine

[RETOUR] ...en son et en images sur les Concerts de Noël de La Sportelle. Ces concerts se sont tenus les 22 et 23 décembre derniers au Théâtre de l'Usine (St Céré), à la Crypte Saint-Amadour et à l'Eglise Saint-Martin de Souillac. La Sportelle est composée de Laetitia Corcelle, Anne Bertin Hugualt, Steve Zheng et Emmeran Rollin. Merci au public et à tous ceux qui ont accompagné le déroulement de ces concerts.

Publiée par Festival de Rocamadour sur Vendredi 5 janvier 2018

Distribution

Quatuor La Sportelle

Laetitia Corcelle, soprano
Anne Bertin-Hugault, mezzo-soprano
Steve Zheng, ténor
Cédric Baillergeau, baryton
Emmeran Rollin, orgue

Programme

Schubert, Franck, Rossini
Ave Maria

Duruflé
Notre Père

Mouton, Victoria, Arcadelt, Alain
Ave Maria

Klerk
Pater Noster

Gounod, Liszt,
Ave Maria

Kedrov
Pater Noster

Lanyi, Halmos
Ave Maria

 

Billmann
Je vous salue Marie (création mondiale)

Poulenc
Ave maria

Vasks
Pater Noster

Cet été, le chœur de poche du festival de Rocamadour se penche sur la mélodie sacrée sans doute la plus connue : l’Ave Maria. Qui ne dit pas avec un sourire, à la fois tendre et nostalgique : « Ah, l’Ave Maria, qu’est-ce que c’est beau ! » ? Mais pour les chanteurs à qui l’on demande souvent, pour des mariages notamment, de chanter l’Ave Maria, c’est toujours un casse-tête : Ave Maria, oui ! mais lequel ? Celui de Schubert ? de Gounod ? un autre ? Il y en a des centaines, des Ave Maria…

Ce texte que les chrétiens apprennent dès l’enfance : « je vous salue, Marie, pleine de grâce… »,  se répand dans l’église au 13e siècle : composé d’un extrait d’évangile, et d’une méditation d’un moine carme en 1265, il a inspiré à peu près tous les compositeurs, de toutes les époques et de tous les pays. De même pour l’autre grande prière quotidienne, le Notre Père.

Ces pièces musicales brèves sont des miniatures souvent inspirées, où les compositeurs ont pu exprimer des émotions très variées : intériorité, lyrisme, sobriété ou exubérance, recueillement ou joie, contrition ou louange, d’où une grande variété de formes, une très grande liberté de styles et d’expression.

 Les 4 chanteurs de la Sportelle vous proposent de savourer quelques-unes de ces pépites musicales au fil d’un dialogue entre Ave Maria et Pater Noster, qui traverse à la fois les époques, du baroque à aujourd’hui, et toute l’Europe de l’Espagne à la Russie.

La Sportelle Rocamadour
La Sportelle Festival de Rocamadour
La Sportelle Festival de Rocamadour
La Sportelle Festival de Rocamadour

Biographie

L’ensemble vocal La Sportelle est né d’un vrai travail de recherche pendant les 4 premières années de gestion professionnelle du festival de Rocamadour. Les questions initiales étaient : Comment révéler le potentiel très riche de Rocamadour à relier le mot « musique » et le mot « sacré » ? Comment comprendre et transmettre l’ancrage de la musique sacrée dans son creuset culturel d’origine ? Ainsi se sont dessinés les contours du projet : Un ensemble à un par voix, de 4 à 8 chanteurs, à voix mixtes ou égales selon les musiques. Un répertoire sacré, sans limite de style ni de siècle. Une qualité d’interprétation de haut niveau, à chaque occasion appuyée sur une compréhension des textes et de leur usage. Au fil des quatuors, le travail s’est approfondi, le nombre d’artistes ayant découvert cette approche s’est agrandi, l’aisance et la qualité des quatuors ont augmenté. Alors naturellement, le souhait de faire rayonner plus largement ce beau projet a surgi, et il a pris le nom de l’insigne de Rocamadour : la sportelle. Cette médaille à la forme très particulière, qui existe depuis le Moyen-Âge, est remportée par les pèlerins après leur passage à Rocamadour : elle voyage aux quatre coins du monde, emportant avec elle le rayonnement de Rocamadour. Aujourd’hui, le festival de Rocamadour se dote donc de ce nouvel outil musical pour continuer de contribuer au rayonnement de la musique sacrée. Laetitia Corcelle, soprano et conseiller artistique du festival, en assure la direction artistique.