23 MAI

20h30

Les Rendez-vous en Saisons

De Paris à Venise

Lea Desandre et Thomas Dunford

Théâtre de l'Usine de St-Céré

En vidéo

Distribution

Direction artistique – Thomas Dunford

Soliste - Lea Dessandre

Programme

« De Paris à Venise »

 

Voyage dans l’Europe du 17 ème siècle.

Lambert - Ma bergère est tendre et fidèle

De Visée - Gavotte Rém

Charpentier - Auprès du feu

Le Camus - On n’entend rien dans ce bocage

Marais - Les Voix Humaines

Le Camus - Laissez durer la nuit

D’Ambruys - Le doux silence de nos bois

Charpentier - Sans frayeur

De Visée - Gavotte Rém

Lambert - Vos mépris chaque jour

Monteverdi - Lettera Amorosa

Kapsberger - Toccata 6

Merula - Folle è ben che si crede

Handel - Ombra mai fu

Frescobaldi - Cosi mi disprezzate

Kapsberger - Toccata

Merula - Canzonetta sopra alla nanna

Frescobaldi - Se l’aura spira

Kapsberger - Toccata

Monteverdi - Quel sguardo sdegnosetto

 
Thomas Dunford et Lea Desandre 1 © Julien Benhamou
Thomas Dunford 7 © Julien Benhamou

Biographies

Lea Desandre

Révélation Artiste Lyrique des Victoires de la Musique Classique 2017, lauréate du prix HSBC du Festival d’Aix en Provence et prix jeune soliste des médias francophones publics 2018, la mezzosoprano franco-italienne Lea Desandre fait ses débuts internationaux auprès de William Christie, dans le cadre du prestigieux Jardin des Voix : Alice Tully Hall, Sydney Opera House, Tchaikovsky Concert Hall, KKL Luzern, Philharmonie de Paris. Après s’être formée vocalement à Paris puis à Venise, auprès de Sara Mingardo, ainsi que 12 années durant en danse classique, elle se fait remarquer dès ses premières prises de rôles : Cosi Fanciulli/Bacri (Dorabella) au Théâtre des Champs Elysées, Giulio Cesare/Handel (Sesto) et Alcina/Handel (Ruggiero) au Shanghai Symphony Hall, Zoroastre/Rameau (Céphise) au Theater an der Wien et Opéra de Versailles, Orfeo/Monteverdi (Messaggiera) au Musikverein Wien, Madrid et Opéra de Bordeaux, Magnificat/Bach à la Seine Musicale. Elle est invitée à chanter auprès de chefs et musiciens prestigieux tels que William Christie, Sir John Elliot Gardiner, Jordi Savall, Raphaël Pichon, Christophe Rousset, Marc Minkowski, Fabio Biondi, Leonardo Garcia Alarcon ou encore Emmanuelle Haïm ; ainsi que de metteur en scènes renommées : Barrie Kosky, Jan Lauwers, Jean-Yves Ruf, Aurélien Bory, Jean Bellorini. L’année 2017 marque ses débuts parisiens sur la scène de l’Opéra-Comique dans le rôle-titre d’Alcione/Marais puis au Festival d’Aix en Provence dans Erismena/Cavalli (Flerida). L’automne est quant à lui américain : Dido and Aeneas/Purcell (Dido) au Walt Disney Concert Hall, Orfeo/Monteverdi (Messaggiera) au Harris Theater Chicago et Alice Tully Hall puis une tournée Monteverdienne à Washington puis NY. En 2018, elle revient à l’Opéra-Comique pour un seul en scène dans un opéra-ballet autour de Rameau/Et in Arcadia Ego. C’est aussi l’année de ses débuts au Osterfestspiele Salzburg ainsi qu’au Salzburger Festspiele dans La Périchole/Offenbach et l’Incoronazione di Poppea/Monteverdi (Valletto et Amore). Enfin, 2018 marque l’entrée de Mozart à son répertoire dans La Clemenza di Tito (Annio) à Prague. Après une production d’Orphée et Euridice/Gluck (Amore) à l’Opéra-Comique, la saison 2018-19 sera l’occasion d’un retour à Salzburg aux côtés de Cecilia Bartoli pour un concert de Gala, ainsi que dans le rôle-titre de La Morte d’Abel/Caldara puis dans Orphée aux Enfers/Offenbach (Cupidon). Elle sera ponctuée de concerts : Récital Vivaldi avec l’Ensemble Jupiter, Messe en si/Bach et Stravaganza d’Amore dirigés par Raphaël Pichon, Concert Berlioz à l’Auditorium de Radio France et enfin des récitals avec son complice le luthiste Thomas Dunford – Ambronay, Tournée Marocaine, Kilkenny, Salle Cortot, Opéra de Nantes.

 

Thomas Dunford

Né à Paris en 1988, Thomas Dunford découvre le luth à l’âge de 9 ans grâce à Claire Antonini, son premier professeur. Il termine ses études en 2006 au Conservatoire de Paris (CRR), où il obtient un premier prix à l’unanimité dans la classe de Charles-Edouard Fantin. Thomas Dunford continue ses études à la Schola Cantorum de Bâle avec Hopkinson Smith, et participe à de nombreuses master classes avec des luthistes tels que Rolf Lislevand et Julian Bream, et à des stages avec Eugène Ferré, Paul O’Dette, Pascale Boquet, Benjamin Perrot et Eduardo Eguez. Il obtient son diplôme en 2009.
De Septembre 2003 à Janvier 2005, Thomas fait ses débuts en jouant le rôle du luthiste dans La Nuit des Rois de Shakespeare sur la scène de la Comédie Française. Depuis, Thomas donne des récitals au Carnegie Hall et la Frick Collection de New York, au Wigmore Hall de Londres, au Washington Kennedy Center, au Vancouver Recital Society, à Cal Performances at Berkeley, au Banff center, au Palau de la Musica à Barcelone, au festivals de Saintes, Utrecht, Maguelone, Froville, TAP Poitiers, WDR Cologne, Radio France Montpellier, Saffron Hall. Il apparaît régulièrement en soliste ou en ensemble dans les plus prestigieux festivals européens tells qu’Ambronay, Arques La Bataille, Bozar, La Chaise-Dieu, Nantes, Saintes, Utrecht, et d’autres encore. Il joue aussi en Angleterre, Ecosse, Irlande, Islande, Italie, Espagne, Allemagne, Autriche, Norvège, Belgique, Pays-Bas, Suisse, Pologne, Hongrie, Roumanie, Estonie, République Tchèque, Etats-Unis, Brésil, Colombie, Chili, Mexique, Israël, Chine, Japon et Inde.
Son premier CD solo Lachrimae pour le label français Alpha en 2012 unanimement acclamé par la critique, a été récompensé du prix Caecilia 2013, BBC Magazine l’appelant le “Eric Clapton du luth”. Son second CD « Labirinto d’Amore » a été récompensé du « Choc » de Classica. Son importante discographie comprend de la musique de John Dowland avec Jeni Melia et Christopher Goodwin. Quatre enregistrements avec La Cappella Mediterranea : un CD consacré à Barbara Strozzi, Il Diluvio Universale et Nabucco de Falvetti ainsi qu’une oeuvre de Zamponi, deux CD d’oeuvres de Farina et de Romero avec l’ensemble Clematis, des sonates pour violon avec Monica Huggett ; deux CD avec Julien Léonard : Forqueray et Dowland ; Vivaldi avec Nicola Benedetti ; trois CD de Vivaldi avec La Serenissima ; trois CD avec A 2 Violes Esgales : Bacilly, Ferrabosco et Marais ; Praetorius avec Capriccio Stravagante ; quatre CD de Zelenka, Fasch, d’airs pour basson et Haendel avec Marsyas ; six enregistrements avec Arcangelo dont des airs de Guadani avec le contreténor Iestyn Davies, des airs de Haendel avec Chris Perves, des airs pour soprano avec Anna Prohaska, des madrigaux de Monteverdi, les Leçons de ténèbres de Couperin, les Leçons de ténèbres de Charpentier, Les Concerts Royaux de Couperin; La Messe en si et Trauerode de Bach avec Pygmalion ; Geoffroy avec le claveciniste Aurélien Delage ; des airs baroques et jazz avec la soprano Jody Pou ; Dowland avec le contreténor Jean-Michel Fumas ; le compositeur Renaissance Attaingnant avec Pierre Gallon ; un manuscrit anglais avec La Sainte Folie Fantastique ; un CD en duo de Dowland avec Iestyn Davies ; du répertoire 17e italien pour cornet avec La Fenice ; trois CD avec Les Arts Florissants : deux CD des Airs de Lambert, le 7e livre de Madrigaux de Monteverdi ; des suites pour flûte de Bach avec Les Musiciens de Saint-Julien, Purcell et Charpentier avec Chantal Santon ; le 6e livre de madrigaux de Gesualdo avec Philippe Herreweghe.

Thomas Dunford est régulièrement invité à jouer avec les ensembles A 2 Violes Esgales, Les Arts Florissants, Akadêmia, Amarillis, Les Ambassadeurs, Arcangelo, La Cappella Mediterranea, Capriccio Stravagante, Le Centre de Musique Baroque de Versailles, La Chapelle Rhénane, Clematis, Collegium Vocale Gent, Le Concert Spirituel, Le Concert d’Astrée, The English Concert, l’Ensemble Baroque de Limoges, La Fenice, Les Folies Françoises, the Irish Baroque Orchestra, Marsyas, Les Musiciens du Louvre, Les Musiciens du Paradis, Les Musiciens de Saint-Julien, Les Ombres, Pierre Robert, Pygmalion, La Sainte Folie Fantastique, Scherzi Musicali, La Serenissima, Les Siècles, the Scottish Chamber Orchestra, La Symphonie du Marais… Thomas Dunford est attiré par une grande variété de genres musicaux, dont le jazz, et collabore dans des projets de musique de chambre avec les chefs et solistes Paul Agnew, Leonardo Garcia Alarcon, Nicola Benedetti, Keyvan Chemirani, William Christie, Jonathan Cohen, Christophe Coin, Iestyn Davies, Lea Desandre, Isabelle Faust, Bobby McFerrin, Philippe Herreweghe, Monica Huggett, Alexis Kosenko, Francois Lazarévitch, Anne-Sophie von Otter, Trevor Pinnock, Patricia Petibon, Sandrine Piau, Anna Prohaska, Hugo Reyne, Anna Reinhold, Jean Rondeau, Skip Sempé, Jean Tubéry…