8 AOÛT

21h

Elsa Grether

Écriture / improvisation

Poème mystique

Elsa Grether, Daniel Mesguich, Ferenc Vizi

Basilique Saint-Sauveur, Rocamadour

En vidéo

Programme

Musique : JS Bach : Chaconne de la IIe Partita en Ré mineur, violon seul (14’)
Lecture 1 : Alphonse de Lamartine : « Bénédiction de Dieu dans la Solitude »
Des « Harmonies poétiques et religieuses »
Musique : F. Liszt : « Bénédiction de Dieu dans la Solitude », piano seul (14’)
Musique : Ernest Bloch : « Nigun » (extrait de la Suite « Baal Shem ») 6’
Lecture 2 : Khalil Gibran, « La Beauté de la mort » (environ 4’)
Musique : Ernest Bloch, Sonate no.1, Mvt II- Molto Quieto (10’)
Lecture 3 : Khalil Gibran, « L’Hymne de l’Homme » (environ 5-6’)

Entracte

Lecture 4 : Michel-Ange « A Dieu »
Musique : Arvo Pärt, « Fratres » (environ 9’)
Lecture 5 : La Bible, Psaume 42
Musique : Ernest Bloch, Sonate no.2
« Poème mystique » (20’)
Lecture 6 : Teilhard de Chardin (Hymne de l’Univers - «La messe sur le monde»)
Musique : Olivier Messiaen « Louange à l’immortalité de Jésus » (environ 7’)
Lecture 7 : Ibn Arabi, « Tarjuman al-ashwaq »,
« L’interprète des désirs », (vers d’Ibn Arabi, cités dans « Ecrits spirituels » de l’Emir Abd el-Kader, Le Seuil, 1982, p.34)

Elsa Grether
Elsa Grether

Biographie

« Elsa Grether fait partie de nos grandes violonistes (…) » Concertclassic, A Cochard (2017)
« De programme en programme, d’enregistrement en enregistrement, Elsa Grether s’affirme comme une des plus douées et des plus inspirées de nos jeunes
violonistes »  Classiquenews, A Dacheux (2017)
« Ce disque est sans conteste mon récital solo préféré depuis un bon moment » Gramophone, C. Gardner (2017)

La violoniste française Elsa Grether est l’invitée de festivals prestigieux enFrance et à l’étranger. Elle a donné des récitals au Carnegie Weill de New-York, Printemps des Arts de Monte-Carlo, Flâneries Musicales de Reims, Festivals de Menton, Festival de Rocamadour, Musicales de Normandie, Festival de Sully et du Loiret, des Forêts, des Abbayes en Lorraine, Pâques à l’Abbaye de Fontevraud, Festival Clef de Soleil, de Saint-Lizier, de Musique sacrée de Perpignan, Bozar et Salle Flagey à Bruxelles, Festival de Wallonie, Concerts de Midi de Liège, Radio Suisse-Romande et Festival Musiques en Eté à Genève, Palazzetto Bru-Zane à Venise, Mozarteum de Salzbourg, Radio Nationale d’Alger, Scène Nationale de Martinique…
En soliste avec orchestre, elle a interprété les grands concertos du répertoire, de Bach à Brahms, Tchaikovsky, Sibelius et Prokofiev, avec notamment l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’Orchestre Philharmonique du Liban, Orchestre Symphonique de Briansk, Indiana Philharmonic Orchestra, Deutsch-Tschechicher Kammerorchester…
En 2018-19, elle donne deux récitals aux Folles Journées de Nantes ; on l’a également entendue dans les concertos de Tchaikovsky aux Grandes Heures de Cluny et de Sibelius au Liban, en récital aux Flâneries Musicales de Reims, Festival Berlioz, Festival des Forêts, Collège des Bernardins et Salle Cortot à Paris, ADAC Reims, Société de musique de chambre de Rouen, Musiques à Versailles, Musique en Polynésie.

A l’été 2019, elle donnera le 5 e Concerto de Mozart avec l’Orchestre de Cannes au Festival d’Art sacré d’Antibes et sera en récital au Festival de Rocamadour, Musicales de Normandie, Estivales d’Arténétra, Musique en Dialogues aux Carmélites à Toulouse, Musicales de Redon puis en Allemagne au Altmark Festspiele, Erard Festival Hamburg et au Ido Festival Düsseldorf.
Elle collabore fréquemment avec les comédiens Daniel Mesguich et William Mesguich. Ses trois premiers CDs, Poème Mystique (2013), French Resonance (2015) avec les pianistes Ferenc Vizi et François Dumont (label Fuga Libera/Outhere) et Kaléidoscope (2017) consacré au répertoire pour violon seul
(Fuga Libera/Outhere) ont été unanimement accueillis par la presse et le public, obtenant tous les trois 5 Diapasons, 4 étoiles Classica ainsi que des critiques élogieuses dans le magazine Gramophone, 5 de Pizzicato,
La Libre Belgique, Concertclassic, Classiquenews… http://elsagrether.com/discographie/

Son nouveau CD, consacré à Prokofiev avec le pianiste David Lively, est sorti en avril 2019 (Fuga Libera/Outhere). Il est « Disque de la semaine » dans Télérama où il reçoit FFFF et recueille des critiques unanimes dans Pizzicato, Classiquenews, Musikzen, Concertclassicdont le critique écrit : «Ce disque
émerveille de bout en bout et se range sans hésitation parmi les grandes versions modernes ».
Elsa Grether est lauréate du Prix International Pro Musicis 2009 à l'unanimité du jury avec la pianiste Delphine Bardin ainsi que de diverses fondations : Safran pour la Musique, Natixis-Banque Populaire, Prix Oulmont (Fondation de France), Cziffra, Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation. En 1993, elle est lauréate du Concours des Jeunes solistes organisé par la RTBF de Bruxelles.
Elle est régulièrement invitée sur France Musique, Musiq’3, la RTS Suisse et Alain Duault lui a consacré une émission dans "Toute la musique qu'ils aiment" (France 3).
Née à Mulhouse, après l’obtention d’un Premier Prix à l'unanimité du jury au CRR de Paris le jour de ses quinze ans, Elsa a été l’élève de maîtres prestigieux : Ruggiero Ricci au Mozarteum de Salzbourg, Mauricio Fuks à l'Université d’Indiana à Bloomington, Donald Weilerstein au New England Conservatory de Boston et Régis Pasquier à Paris.

À propos du programme

Œuvres de J.S. Bach, F. Liszt, d’E. Bloch, A. Pärt, O. Messiaen
Textes de Michel-Ange, K. Gibran, A. de Lamartine, R.M. Rilke, T. de Chardin…

Quand parait en 2013 « Poème mystique » le premier CD de la violoniste Elsa Grether, avec le pianiste Ferenc Vizi, l’événement est unanimement salué par la critique (5 Diapasons, 4 étoiles Classica, Gramophone…) et le public. La même année, les deux musiciens s’associent au grand comédien et metteur en scène Daniel Mesguich. Des textes spirituels de Michel-Ange, Gibran, Rilke, Lamartine lus par le récitant soulignent le caractère mystique des compositions d’E.Bloch, entourées d’autres chefs-d’œuvre de J.S. Bach (Chaconne de la IIe Partita), F. Liszt (Extraits des Harmonies poétiques et
religieuses), A. Pärt et O. Messiaen.

« Ce programme est né d’un véritable coup de cœur pour les Sonates d’Ernest Bloch, pour lesquelles j’ai éprouvé un choc intense et dont l’humanisme, la sincérité et la générosité, m’ont profondément bouleversée. Le sentiment d’universalité qui imprègne le Poème mystique sous-tend tout le programme, lui donnant même son nom. En regard de ce dernier, une même atmosphère méditative dans Fratres d’Arvo Pärt, mais crépusculaire. Et par-delà les grandes différences de style et de langage des deux compositeurs, une même ferveur qui pourtant relie ces œuvres – celles-ci nous portant toujours au-delà de nous même et touchant par là, à quelque chose d’essentiel et d’universel ; un patrimoine commun à l’Humanité entière. » Elsa Grether