9 AOÛT

21h00

Anne Queffélec

FESTIVAL D'ETE / LES GRANDS SOLISTES JOUENT BACH

CONTEMPLATION

Anne Queffélec, piano

Basilique Saint-Sauveur, Rocamadour

En vidéo

Programme

G. Fr. Haendel Passacaille en Solm HWV 432
Bach/Busoni « Ich ruf’ zu dir, Herr Jesu Christ » BWV 639
Bach Prélude n°4 en do dièse mineur BWV 849 (1er Livre)
Bach Prélude n°22 en si bémol mineur BWV 867 (1er Livre)
Bach Prélude n°8 en mi bémol mineur BWV 853 (1er Livre)
Bach/Busoni Toccata Adagio et Fugue en ut majeur BWV 564
Bach Sarabande de la suite anglaise n°2 en la mineur BWV 807
Haendel/Kempff Menuet en sol mineur
Vivaldi/Bach Largo du concerto pour orgue en ré mineur BWV 596
Bach Sarabande de la suite française n°1 en ré mineur BWV 812
Marcello/Bach Adagio du concerto pour hautbois en ré mineur
Bach/Hess « Jesu, meine Freude » de la Cantate « Herz und Mund Tat und Leben » en sol majeur BWV 147
Bach Sarabande de la Suite anglaise n°3 en sol mineur BWV 808
Bach/Busoni « Nun komm’t der Heiden Heiland » BWV 659a
G. Fr. Haendel Chaconne en sol majeur HWV 435

Distribution

Anne Queffélec, Piano

Vu par la presse

« La pianiste sculpte le silence dans la chair de la note. Sa quête de sens autorise ce sentiment rare que la musique semble connaître l’interprète mieux qu’elle-même. Les notes se libèrent pour aller à un essentiel que chacun peut savourer en son for intérieur. »

Le Figaro

Biographie

Considérée comme l’une des plus grandes personnalités du piano d'aujourd’hui, Anne Queffélec jouit d'une notoriété internationale et d’un rayonnement exceptionnel sur la vie musicale. Fille et sœur d’écrivains, passionnée elle-même de littérature, c’est vers la musique qu’elle se tourne dès son plus jeune âge. Après des études au conservatoire de Paris, Anne Queffélec reçoit à Vienne l’enseignement d’Alfred Brendel. Les succès remportés dans les concours internationaux de Munich (Premier Prix à l’unanimité en 1968) et Leeds (Prix en 1969) ne tardent pas à faire d’elle une soliste invitée à travers le monde.

Plébiscitée en Europe, au Japon, Hongkong, Canada, États-Unis… les plus grandes formations orchestrales l’invitent – London Symphony, London Philharmonic, Philharmonia Orchestra, BBC Symphony, Academy of St. Martin in the Fields, Tonhalle de Zurich, Orchestre de chambre de Lausanne, Tokyo NHK Orchestra, Ensemble Kanazawa, Hongkong Philharmonic, Orchestres National de France et Philharmonique de Radio France, Strasbourg, Lille, Philharmonie de Prague, Kremerata Baltica, Sinfonia Varsovia… sous la direction de chefs prestigieux – Boulez, Gardiner, Jordan, Zinman, Eschenbach, Conlon, Langrée, Belohlavek, Skrowacewsky, Casadesus, Lombard, Guschlbauer, Zecchi, Foster, Holliger, Janowski…

Nommée « Meilleure interprète de l’année » aux Victoires de la Musique 1990, Anne Queffélec a joué à plusieurs reprises aux « Proms » de Londres, aux festivals de Bath, Swansea, King’s Lynn, Cheltenham, Händel-Festspiele Göttingen ; elle est aussi régulièrement à l’affiche des festivals français tels La Chaise-Dieu, Radio France Montpellier, Strasbourg, Besançon, Bordeaux, Dijon, La Grange de Meslay, La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron où elle a donné entre autres l’intégrale des Sonates de Mozart au cours de six concerts diffusés en direct sur France Musique confirmant son affinité passionnée avec l’univers mozartien. Anne Queffélec a participé à l’enregistrement de la bande sonore d’Amadeus, sous la direction de Sir Neville Marriner.

À la scène comme pour ses enregistrements, Anne Queffélec cultive un répertoire éclectique. En témoigne sa riche discographie : elle a consacré plus d’une quarantaine d’enregistrements à Scarlatti, Schubert, Liszt, Chopin, Bach, Debussy, Fauré, Mendelssohn, Satie, l’œuvre intégrale de Ravel et de Dutilleux, Mozart, Beethoven, Haendel, Haydn gravés respectivement chez Erato, Virgin Classics, Mirare.

Parmi les dernières parutions, on peut compter « Satie & Compagnie » un album gravé chez Mirare élu « Diapason d’Or » de l’année 2013, un double CD « Ravel, Debussy, Fauré » paru chez Erato (2014), « Ombre et Lumière » un disque consacré à Domenico Scarlatti gravé chez Mirare (2015). Ces deux derniers CDs remportent également un immense succès et sont tous deux distingués par un Diapason d’Or. En juin 2016, le « BBC Magazine » met à l’honneur Anne Queffélec en éditant plusieurs de ses enregistrements « Live ». En septembre 2016, « Diapason » choisit son enregistrement du Concerto en sol de Ravel dans ses « indispensables ».