22 AOÛT

20h30

LES GOUTS REUNIS

Jordi Savall et le Concert des Nations

Vallée de l'Alzou

Distribution

Le concert des Nations

Jordi Savall, direction et viole de gambe

Manfredo Kraemer, violon I
Mauro Lopes, violon II
Guadalupe del Moral, Santi Aubert, violons
David Glidden, Lola Fernández, violes
Balázs Máté, Antoine Ladrette, violoncelles
Xavier Puertas, contrebasse
Xavier Díaz-Latorre, guitare
Luca Guglielmi, clavecin
Pedro Estevan, percussion

Programme

ANONYME (Mss. Philidor l’Aîné) (col. circa 1690)
Concert donné a Louis 13. en 1627 par les vint quatre Viollons de plusieurs Airs choisis de Differents Ballets
- Les Ombres - Mr. de Liancourt
- Les Nimphes de la Grenouillere
- Les Bergers - Les Ameriquains

JEAN-BAPTISTE LULLY (1632-1687)
Le bourgeois gentilhomme, LWV 43 (1670)
- Marche pour la cérémonie des Turcs
- 1er Air des Espagnols - 2e Air des Espagnols
- Gavotte - [Canarie]
- Chaconne des Scaramouches, Trivelins et Arlequins

HEINRICH BIBER (1644-1704)
Battalia à 10 (1680)
Das liederliche Schwärmen der Musquetirer, Mars, die Schlacht, Undt Lamento der Verwundten, mit Arien imitirt Und Baccho dedicirt
- Sonata
- Die liederliche Gesellschaft von allerley Humor : Allegro
- Presto - Der Mars - Presto
- Aria - Die Schlacht
- Lamento der Verwundten Musquetirer : Adagio

ARCANGELO CORELLI (1653-1713)
Concerto IV en Re major, Op. 6, núm. 4 (1712)
- Adagio - Allegro
- Adagio - Vivace
- Allegro - Allegro

CHARLES AVISON (1709-1770)
Concerto IX in Seven Parts en Ut majeur
done from the Harpsicord Lessons by Domenico Scarlatti (1685-1757)
- Largo - Con Spirito - Siciliana - Allegro

LUIGI BOCCHERINI (1743-1805)
La Musica Notturna di Madrid (1780)
- Le campane di l’Ave Maria - Il tamburo dei Soldati
- Minuetto dei Ciechi “con mala grazia”
- Il Rosario : Largo assai - Allegro - Largo come prima
- Passa calle : Allegro vivo - Il tamburo
- Ritirata : Maestoso

Sous réserve de modification

Note d'intention


Jordi Savall et ses musiciens du Concert des Nations nous donnent ici un bel aperçu de cette Europe musicale des goûts réunis chère à Couperin. Les Goûts réunis est en effet le titre d'un recueil de dix suites composées par François Couperin et publié en 1724. De Versailles à Salzbourg, de Hambourg à Rome, de Londres à Madrid, l’Europe musicale est une réalité incontournable dès le XVIIe siècle. Italienne, française, allemande, espagnole, anglaise, la musique est unanimement reconnue dans son génie et ses genres qui se multiplient : Oratorio, cantates, concerts, sonates, suites, batailles, danses populaires, sérénades… Les sources d’inspiration sont, elles aussi, multiples : imitation de la nature, des feux d’artifice, des bruissements des tambours ou canons dans les batailles (Biber), les marches des soldats, les cloches et prières du rosaire (Boccherini) ; elles offrent ainsi la traduction des sentiments de peine, et même aussi de joie comme dans la cacophonie des chants des buveurs en état d’ébriété (Biber : Die liederliche Gesellschaft von allerley Humor).

Comme disait George Corm (L’Europe et le Mythe d’occident) « rien ne résume mieux le miracle européen que cette explosion musicale, qui le distingue de tout ce qui a été accompli ailleurs, dans le temps comme dans l’espace ». Grâce à tous ces merveilleux compositeurs qui produisent des chefs-d’œuvre exceptionnels, la musique devient le véritable langage européen par excellence.

 

Lieu de repli en cas de mauvais temps : Palais des congrès de Souillac

Biographie


JORDI SAVALL

Jordi Savall est une personnalité musicale parmi les plus polyvalentes de sa génération. Depuis plus de cinquante ans, il fait connaître au monde des merveilles musicales laissées à l’obscurité, l’indifférence et l’oubli. Il découvre et interprète ces musiques anciennes, sur sa viole de gambe ou en tant que chef. Ses activités de concertiste, de pédagogue, de chercheur et de créateur de nouveaux projets, tant musicaux que culturels, le situent parmi les principaux acteurs du phénomène de revalorisation de la musique historique. Il a fondé avec Montserrat Figueras, les ensembles Hespèrion XXI (1974), La Capella Reial de Catalunya (1987) et Le Concert des Nations (1989) avec lesquels il a exploré et créé un univers d’émotion et de beauté qu’il diffuse dans le monde entier pour le bonheur de millions d’amoureux de la musique.

Avec sa participation fondamentale au film d’Alain Corneau Tous les Matins du Monde (récompensé par le César à la meilleure bande son), son intense activité de concertiste (140 concerts par an, environ), sa discographie (6 enregistrements annuels) et la création en 1998, avec Montserrat Figueras, de son propre label discographique Alia Vox, Jordi Savall démontre que la musique ancienne n’est pas nécessairement élitiste, mais qu’elle intéresse un large public de tous âges, toujours plus divers et nombreux. Comme le définit le critique Allan Kozinn dans le New York Times (2005), son travail infatigable en concerts et enregistrements « n’est pas simplement une récupération musicale mais plutôt une réanimation créative ».

Au fil de sa carrière, il a enregistré et édité plus de 230 disques dans les répertoires médiévaux, renaissants, baroques et classiques, avec une attention particulière au patrimoine musical hispanique et méditerranéen. Ce travail a été souvent récompensé par de nombreux prix comme plusieurs Midem Awards, des International Classical Music Awards et un Grammy Award. Ses programmes de concerts ont su convertir la musique en un instrument de médiation pour l’entente et la paix entre les peuples et les cultures différentes, parfois en conflit. Nul hasard donc si en 2008, Jordi Savall a été nommé Ambassadeur de l’Union Européenne pour un dialogue interculturel et, aux côtés de Montserrat Figueras, « Artiste pour la Paix », dans le cadre du programme « Ambassadeurs de bonne volonté » de l’UNESCO.
Sa contribution à la découverte et à la représentation des opéras de Vicent Martin i Soler Una cosa rara et Il burbero di buon cuore a été suivie, à la tête du Concert des Nations et de La Capella Reial de Catalunya, par celles de L’Orfeo de Monteverdi, du Farnace de Vivaldi, d’Orfeo ed Euridice de J.J. Fux ainsi que d’ Il Teuzzone de Vivaldi.

Sa féconde carrière musicale a été couronnée de récompenses et de distinctions tant nationales qu’internationales dont nous pouvons citer les titres de Docteur Honoris Causa des Universités d’Evora (Portugal), de Barcelone (Catalogne), de Louvain (Belgique) et de Bâle (Suisse). Il a aussi reçu l’insigne de Chevalier de la Légion d’Honneur de la République Française, le Prix International de Musique pour la Paix du Ministère de la Culture et des Sciences de Basse Saxe, la Medalla d’Or de La Generalitat de Catalogne et le prestigieux prix Léonie Sonning, considéré comme le Prix Nobel pour la musique. « Jordi Savall met en évidence un héritage culturel commun infiniment divers. C’est un homme pour notre temps ». (The Guardian, 2011).

 

LE CONCERT DES NATIONS

Le Concert des Nations est un orchestre créé par Jordi Savall et Montserrat Figueras en 1989 durant la préparation du projet Canticum Beatae Virginis de Marc Antoine Charpentier, afin de disposer d’une formation interprétant sur instruments d’époque un répertoire qui irait de l’époque baroque jusqu’au Romantisme (1600-1850). Le nom de l’orchestre provient de l’œuvre de François Couperin Les Nations, un concept représentant la réunion des « goûts musicaux » et la prémonition que l’Art en Europe imprimerait à jamais une marque propre, celle du siècle des Lumières.

Dirigé par Jordi Savall, Le Concert des Nations est le premier orchestre réunissant une majorité de musiciens provenant de pays latins (Espagne, Amérique Latine, France, Italie, Portugal, etc.), tous étant de remarquables spécialistes de niveau international dans l’interprétation de la musique ancienne sur des instruments originaux correspondant à l’époque et aux critères historiques. Dès ses débuts, l’orchestre a montré une volonté de faire connaître des répertoires historiques de grande qualité à travers des interprétations qui en respectent rigoureusement l’esprit original, tout en œuvrant pour leur revitalisation. Pour exemple, citons les enregistrements de Charpentier, J.S. Bach, Haydn, Mozart, Haendel, Marais, Arriaga, Beethoven, Purcell, Dumanoir, Lully, Biber, Boccherini, Rameau ou Vivaldi.

En 1992, Le Concert des Nations aborde le genre de l’opéra avec Una Cosa Rara de Martin i Soler représenté au Théâtre des Champs Elysées, au Gran Teatre del Liceu de Barcelone et à l’Auditorio Nacional de Madrid. D’autres opéras seront par la suite montés devant un public assidu : L’Orfeo de Claudio Monteverdi au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, au Teatro Real de Madrid, au Wiener Konzerthaus, à l’Arsenal de Metz et au Teatro Regio di Torino. En 2002, a eu lieu une reprise de ce même opéra dans le récemment reconstruit Liceu de Barcelone où fut réalisé un DVD (BBC-Opus Arte). Puis de nouvelles représentations furent données au Palais des Beaux Arts de Bruxelles, au Grand-Théâtre de Bordeaux et au Piccolo Teatro de Milan dans le cadre du Festival Mito. En 1995, un autre opéra de Martin i Soler, Il Burbero di Buon Cuore, fut représenté au Théâtre de la Comédie de Montpellier. En 2000, fut présenté en version concert à Barcelone et à Vienne Celos aun del Ayre matan de Juan Hidalgo et Calderon de la Barca. Les dernières productions ont été le Farnace de Vivaldi au Teatro de la Zarzuela de Madrid et Il Teuzzone, également de Vivaldi, interprété en version semi-concertante à l’Opéra Royal de Versailles.

L’importante discographie du Concert des Nations a reçu plusieurs prix et récompenses tels que les Midem Classical Award et International Classical Music Awards. L’impact des œuvres, des enregistrements et des représentations dans d’importants festivals et grandes salles du monde a permis à cet orchestre sur instruments d’époque d’être considéré comme l’un des meilleurs, car capable d’aborder des répertoires éclectiques et divers allant des premières musiques pour orchestre jusqu’aux chefs-d’œuvre du Romantisme comme du Classicisme.

Avec le soutien du Département de la Culture de la Generalitat de Catalunya et de l’Institut Ramon Llull.
Avec le soutien financier de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie.

 

Retrouvez Jordi Savall sur :